août

24

Procès-verbal de l’AG du 13 août 2020 à Meymac

Par JYCC

Procès-verbal de l’Assemblée Générale annuelle de l’association « Les Amis de Meymac-près-Bordeaux » (AMpB) du jeudi 13 août 2020 à la salle des fêtes de Meymac.

Sur 46 adhérents à jour de cotisation, 24 personnes étaient présentes et 11 représentées.

4 personnes ont adhéré à l’association à cette occasion.

Rapport moral par le président de l’association Pierre Ouzoulias.

Les buts de l’AMpB sont inchangés : Préserver et faire connaître au plus grand nombre l’histoire emblématique des pionniers et ambassadeurs des vins de Bordeaux, en rappelant l’homme de départ Jean Gaye Bordas en 1865 et tout le courage de nos ancêtres pour se lancer à l’aventure, très loin de leur famille, pour vendre des vins dans l’esprit de la confiance réciproque.

Ce travail de mémoire s’appuie sur les documents présentés au Musée de Meymac-près-Bordeaux au pôle culturel, les objets de l’écomusée du Chai des Moines-Larose et par un vignoble donnant lieu à diverses animations telles que la viticulture et la vinification.

Tout un travail dû aux membres de l’association et au soutien permanent de nos municipalités avec Serge Vialle et maintenant Philippe Brugère. Au nom de l’AMpB, je les en remercie vivement.

Un clin d’œil et félicitations sont adressés à Mr Tronche pour sa bande dessinée « Du rififi à Meymac-près-Bordeaux », fruit d’une sympathique imagination et de nombreuses vérités… A lire.

Rapport financier (soumis au vote) :

Bilan financier de 2019

Total des recettes : 3487 €, Total des dépenses : 2864 €, Solde créditeur au 31/12/2019 : 4994 €

Budget voté et approuvé à l’unanimité.

Parmi les dons, 2 communes ont donné pour la réalisation d’un film sur l’histoire des vignobles en Corrèze mais ce projet a été abandonné. L’association va proposer de leur rembourser.

Ouverture d’un livret A : proposition adoptée à l’unanimité.

Suite à la proposition de Guy Brette, président du Syndicat des négociants en vins fins du Sud-Ouest, faite lors du CA du 17/07/20 de financer certaines acquisitions pour le musée ou prendre en charge certaines dépenses de l’association, une discussion est ouverte par Dominique Liebert.

Pierre Ouzoulias présente son projet de sécuriser les biens contre le vol et le vandalisme par une alarme au chai et au musée. Des devis lui sont déjà parvenus et feront l’objet de décisions à venir.

En raison de l’absence de Guy Brette, le sujet est reporté.

Projet d’aménagement aux anciennes vignes (soumis au vote).

Les anciennes vignes implantées dans des demi-barriques présentent d’une part une détérioration des demi-barriques et d’autre part un risque pour les bénévoles qui entretiennent ces vignes. Il y a 63 demi barriques dont 4 sont en piteux état et d’autres peu nombreuses ont le cerclage descendu.

Pierre Ouzoulias relate une discussion qu’il a eue avec les services techniques de Meymac et propose la construction d’un petit muret en pierres sèches pour éviter l’effondrement inévitable et déjà constaté des demi-barriques et qui aurait le second avantage de permettre un nivellement des terres arrières pour pouvoir enfin entretenir ces anciennes vignes sans risque de torsion de pied ou de chutes.

Marcel Parinaud préfère la conservation des demi-barriques pour des raisons historiques. Il rappelle que ces demi-barriques ont été implantées par la commune avec le concours de la famille Joseph Janoueix il y a plus de vingt ans.

Jean-Pierre Saugeras, premier adjoint au maire de Meymac, précise que ces demi-barriques sont sur le trajet de la coulée douce et suscitent beaucoup d’intérêt. Il signale qu’il est souhaitable d’améliorer l’accès derrière ces demi-barriques pour des raisons de sécurité lors de l’entretien du vignoble.

Les trois membres de la famille Joseph Janoueix expriment leur souhait de conserver les demi-barriques.

Pierre Ouzoulias constate que la majorité de l’assemblée présente désire garder les vignes dans les fonds de barrique pour maintenir la légende mais déclare l’infaisabilité de la chose. Comment ? Qui le fera ? A quel prix ? Il conclut en disant qu’il attend toutes propositions ou suggestions à ce sujet et pour les autres activités.

Après discussion, il est décidé d’essayer de conserver les demi-barriques et d’améliorer la sécurité (à voir avec la commune de Meymac).

Avenir des vignes : Pierre Ouzoulias et Marcel Parinaud soulignent que l’âge moyen des membres de l’association et plus particulièrement des plus actifs étant élevé, il faudrait y intéresser une plus grande partie de la population meymacoise et cela même en dehors de l’association des Amis de MpB ; la municipalité pourrait-elle nous aider à promouvoir cette ouverture à un plus large public ?

Pour le Musée de Meymac-près-Bordeaux, Marcel Parinaud rappelle le contrat passé avec la commune pour la gestion et la conservation des documents apportés par les familles de négociants pour le musée. Il souhaite un rapprochement avec la Fondation Marius Vazeilles et l’établissement d’un lien étroit entre le musée MpB et les collections ethnographiques du Musée Vazeilles. La prochaine création d’une exposition permanente sur les migrations en Haute-Corrèze qui sera contigüe avec le musée MpB devrait favoriser ce projet.

Actuellement l’accès au Musée de MpB est plus compliqué du fait de la réorganisation de la médiathèque. De meilleures signalisations et accessibilité seront étudiées avec la mairie au terme de l’aménagement du pôle culturel en cours.

En raison des conditions sanitaires, tous les classeurs et documents consultables ont été retirés. Par contre, une vitrine a été ajoutée concernant Arthur Delmas et l’espace consacré aux maisons de négociants a été augmenté par les panneaux sur les maisons de Meymac.

Plaques de maisons de marchands de vins :

Des plaques ont été installés à Meymac l’été dernier, d’autres vont l’être dans les prochains jours.

Marcel Parinaud souhaite que cette signalisation puisse concerner les autres communes du canton et en présence du maire de Davignac sensible à ce projet, il présente les plaques qu’il a préparées pour cette commune.

Par l’intermédiaire de M Lefrançois, conseiller municipal, Marcel Parinaud a pris contact avec M. Xavier Louy, président des brochures Détours en France, qui va publier un livre sur les “1000 capitales“. Meymac sera présenté comme Meymac-près-Bordeaux, capitale du négoce des vins du Bordelais dans le Nord et en Belgique.

Animations par Pierre Ouzoulias

En septembre, pose des filets pour protéger les vignes de la gourmandise des oiseaux puis réception de deux groupes : « Les Bardes » du Centre d’Occitanie et Bretagne et l’association des membres des Palmes académiques du Limousin.

En octobre, sympathiques vendanges et bonne qualité du raisin récolté sur des vignes pré phylloxérique.

En novembre, vinification pendant 10 jours donnant lieu à 5 jours de rencontres avec dégustation du jus de raisin puis du vin bourru.

En décembre, soutirage et pacification du vin sans sulfites par une technique inspirée des UV solaires.

En janvier, dégustation du vin nouveau brut et surprenant. Depuis le boisé a embelli le vin 2019.

Arrivé du COVID qui a supprimé les rencontres gustatives prévues en février et avril.

En mars, la nature a ses exigences. Taille, pliage et calage sont pratiqués en tout petit comité.

En mai, levage des anciennes vignes.

En juin, rognage (écimage) des deux vignes.

En juillet, dès le 15 jusqu’à ce jour, 25 ouvertures du Chai des Moines Larose pour 50 visiteurs.

Communication

Il n’a pas été possible de disposer des vitrines de l’ancien petit casino malgré le soutien du maire et du gérant de la pizzeria.

Suite à la réorganisation du journal La Montagne et la fermeture du bureau d’Ussel, il est plus difficile d’obtenir des articles.

Par contre, le correspond Meymacois de la Vie corrézienne (parution hebdomadaire) a publié plusieurs articles sur le chai et les vignes.

Jean-François Janoueix nous signale que suite à la fermeture de l’écomusée du Libournais à Montagne Saint Emilion, une partie des collections est maintenant au Château Petit Faurie de Soutard à Saint-Emilion.

Renouvellement de mandat pour 4 membres du Conseil d’administration (CA) : Candidatures ?

4 membres du CA sont en renouvellement de mandat (Guy Brette, Joëlle Crouzette-Clément, Marie-Johanna Costargent-Borderie et Françoise Limoujoux). Excepté Françoise Limoujoux, les membres sont d’accord pour un nouveau mandat de 6 ans. Françoise Limoujoux était vice-présidente. Nos statuts prévoyant au minimum un vice-président, Guy Brette a accepté d’être vice-président.

Lors de l’appel à candidature, Pierre Chiesa s’est proposé pour être membre du CA.

Approbation à l’unanimité.

A noter, une séance de signature de la BD réalisé par Jean-Emmanuel Tronche, originaire de Liginiac : Du rififi à Meymac-près-Bordeaux.

L’AG s’est poursuivie par le pot de l’amitié sous le chapiteau installé par la commune à l’extérieur de la salle.

juil

30

Balade des moutons et des hommes du 29 juillet 2018

Par JYCC

Départ du Concours Ovin Espace de la Luzège.

Direction Combressol par l’Allée des Soupirs. A la sortie de Meymac, François Montagnon nous résume le programme de la balade et nous rappelle les consignes de sécurité. On en profite pour admirer la vue sur Meymac.

Marcel Parinaud nous raconte l’histoire des paysans hauts Corréziens qui sont partis deux fois par an faire le négoce du vin de Bordeaux, notamment plusieurs familles du village des Chèzes. Ce village est un bel exemple du passage de la ferme paysanne à la maison bourgeoise de négociant construite à côté.

Ensuite, nous prenons un chemin en direction de La Cheype. François Montagnon nous montre une série de cerbes, petits réservoirs de 15 à 20 m3 d’eau.

Nous observons un gros peuplier aux dimensions rares pour la région dont le fût est estimé à 6 m3

Nous arrivons à la Cheype où François Montagnon nous explique le fonctionnement du moulin à roue horizontale.

Nous continuons en direction de la « liaison douce » et en profitons pour admirer une autre vue remarquable de Meymac. Nous passons devant un araucaria du Chili (autrement nommé « désespoir des singes »), arbre fréquemment présent dans les propriétés des négociants en vins Hauts Corréziens.

Nous continuons la liaison douce où nous avons rendez-vous avec Cathy Nirelli qui nous explique le principe de l’éco pâturage.

Nous passons par le vignoble du Château-des-Moines-Larose dont Marcel Parinaud nous explique l’historique.

juin

2

Videoguide Nouvelle Aquitaine – Destination Meymac

Par JYCC

A télécharger sur vos smartphones et/ou à consulter sur internet.

http://www.videoguidelimousin.fr/villes/meymac

13 étapes autour de l’abbaye : Ce parcours multimédia vous accompagne à la découverte du patrimoine de Meymac, pour découvrir, à travers des vidéos et des commentaires audios, l’abbaye et son histoire, le patrimoine paysager, mais aussi des personnages au parcours atypique qui ont marqué le territoire par leur action. Pour les étapes 11 et 12, cliquez sur le titre, vous aurez accès aux vidéos.

1 La forêt du plateau de Millevaches

Meymac est situé dans une zone majoritairement forestière, mais cela n’a pas toujours été le cas. L’évolution de ce paysage et les causes de ces changements vous sont expliqués dans cette première vidéo du parcours.

2. La construction de Meymac

Découvrez à travers cette vidéo comment la ville s’est développée à l’époque médiévale autour de l’abbaye, puis au-delà de l’enceinte dans le quartier de l’ancien château des Vicomtes et les faubourgs.

3. Le beffroi

Cette tour, héritée des fortifications de la ville, a servi de beffroi, le clocher laïque symbole de l’indépendance de la ville vis-à-vis du seigneur. Ecoutez son histoire.

4. Saint Léger

Cette statue représente Saint Léger, dont les reliques sont conservées dans l’église de Meymac.

5. La Halle

Inscrite Monument Historique, cette halle du 16e siècle possède une très belle charpente en coque de bateau renversée.

6. L’abbaye

L’origine de Meymac est liée à la fondation de son abbaye. De cet ancien ensemble religieux subsistent aujourd’hui l’église abbatiale et les bâtiments conventuels qui la jouxtent. Cette vidéo vous présente le bâti et son histoire.

7. Les chapiteaux romans

En entrant dans l’église de Meymac, vous remarquerez des chapiteaux romans sculptés qui méritent une observation attentive. Cet audioguide vous en livre quelques clés de lecture.

8. Les vitraux

Parmi les vitraux de l’église, 4 sont une création du maître verrier limousin Francis Chigot (1860-1960). Découvrez leur symbolique en écoutant le commentaire de cette étape.

9. L’orgue

Cet orgue, à l’acoustique remarquable particulièrement adaptée à la musique baroque, s’inspire pour son buffet d’instruments du 17e siècle. Après quelques explications sur sa réalisation, écoutez un extrait d’enregistrement…

10. Marius Vazeilles

Cet ancien député du Front Populaire a mené à Meymac une existence très engagée de 1913 à 1973, entre développement agricole et forestier, fouilles archéologiques et collectage d’objets ethnographiques.

Le musée qui porte son nom présente les collections constituées au cours de sa vie.

11. Meymac-Près-Bordeaux :

Voici l’histoire peu ordinaire d’un enfant du pays, Jean Gaye-Bordas, qui a développé une activité commerciale insolite à Meymac au 19ème siècle, sur la base d’un petit mensonge géographique !

12. Les maisons de marchands de vin :

Découvrez le patrimoine bâti qu’a généré à la fin du 19e et au début du 20e siècle l’essor économique des marchands de vin de Meymac, qui se sont enrichis en suivant l’exemple de Jean Gaye-Bordas.

13. Le Centre d’Art Contemporain

La présence d’un Centre d’Art Contemporain en milieu rural est assez insolite. La Directrice et fondatrice de ce centre, Caroline Bissière, nous présente à travers cette interview les objectifs et actions de ce lieu culturel très reconnu dans le milieu de l’art contemporain.

août

12

Visite des maisons de marchands de vins à Meymac le 10 août 2017

Par JYCC

Marcel Parinaud a accueilli une trentaine de personnes le jeudi 10 août 2017 devant l’office du tourisme à Meymac.

Après un arrêt devant les vitrines décorées par notre association, direction Château des Moines Larose, ancienne maison de Gaye-Bordas

Par la rue de la prairie, nous arrivons à la maison de Pierre-Emile Borie puis à celle de Jean Chal.

Après être passés par l’allée de la Prairie, nous remontons la rue d’Audy avec un premier arrêt au château Neige.

En poursuivant la rue d’Audy, nous passons devant les maisons de Leonard Estrade et de François Vergne puis devant le château d’Audy de Charles Dedenis.

Après un passage par la sente d’Audy, la visite se termine au chai des Moines Larose, écomusée de Meymac-près-Bordeaux.