Archive

Vous parcourez actuellement les archives de la catégorie Conférences

août

15

Le 13 août 2018 en images

Par JYCC

L’après-midi a commencé par la visite de l’exposition « Les distilleries de Meymac », commentée par Marcel Parinaud, au chai des Moines-Larose à 15h.

Ensuite les participants se sont rendu à pied au Clau del Païs pour assister à la conférence de Pierre Ouzoulias sur les vins de l’impossible à 16h.

A 18h les adhérents se sont retrouvés à l’espace de la Luzège pour l’Assemblée Générale annuelle de l’association « Les Amis de Meymac-près-Bordeaux ».

34 adhérents ont assisté a l’AG et 10 se sont fait représenter.

A 19h c’est l’heure de la dégustation de vins liquoreux de Bordeaux et des Coteaux de la Vézère, animée par Pierre Ouzoulias et Jean-Marc Aubessard.

Puis à partir de 20h, c’est le moment de réunir 57 personnes autour d’un buffet gourmand préparé par des corrèziens.

Au moment du dessert une tombola a été proposée permettant à 10 participants de repartir avec un lot.

Puis c’est l’heure du départ et du rangement. Merci Dominique, Evelyne et Jacqueline.

août

2

Activités proposées lundi 13 août 2018 à Meymac

Par JYCC

avr

29

Club d’oenophilie de l’AMpB

Par JYCC

Lancement du Club d’oenophilie de notre association avec une conférence de Pierre Ouzoulias « Le vin au cours des âges » le 28 avril 2017 au Chai des Moines Larose à Meymac.

Du quaternaire à la Révolution française, de l’Orient à la Gaule,Pierre Ouzouillas a décrit l’évolution de la vigne et du vin sous ses différents aspects allant du religieux à l’hédonisme en passant par le médical.

Près de 40 participants purent ensuite faire une dégustation de ces vins antiques : œno-garum des romains, hypocras des grecs et moretum des gaulois. Pour terminer, deux vins dits “primitives“ permirent de découvrir arôme, couleur et goût des vins rustiques avec vinification à l’ancienne.

Les conférences à venir nous ferons découvrir d’autres aspects du monde du vin.

avr

21

Conférence au Chai des Moines Larose à Meymac

Par JYCC

Conférence gratuite de Pierre Ouzoulias

« Le vin au cours des âges » (3000 ans d’évolution résumés en 1h)

Vendredi 28 avril 2017 à 18h

à l’Eco Musée Meymac-près-Bordeaux, Chai des Moines Larose, Sente d’Audy à Meymac,

suivie d’une dégustation (sur réservation et participation de 5€)

Informations et réservations au 06 11 64 04 09

avr

14

Conférence à l’Ecole Forestière de Meymac

Par JYCC

Dans le cadre d’un projet PIC (Projet d’Initiative et de Communication) deux élèves de l’Ecole Forestière de Meymac, Arthur DUQUERROUX et Donatien RAYNAUD, ont sollicité Marcel PARINAUD pour faire une conférence sur le thème des Marchands de vin. Cette conférence a eu lieu samedi 11 avril 2015 en présence du Sous-Préfet d’Ussel, du Maire de Meymac, de plusieurs élus de la municipalité de Meymac et de madame la professeure en charge de l’enseignement socio-culturel à l’Ecole Forestière.

Marcel PARINAUD a commencé par expliquer la nécessité pour les habitants de la Haute-Corrèze dès les 16°-17° siècles d’émigrer pour trouver du travail et nourrir leur famille (Moissonneurs, Scieurs de long puis marchands de toile, Pillarots (ferrailleurs, brocanteurs) puis Marchands de vin).

Cette épopée des Marchands de vin a commencé avec Gaye-Bordas, né en 1826 à Davignac. C’était un enfant naturel qui vraisemblablement est parti vers 13-14 ans de chez lui pour trouver du travail. Des documents officiels nous permettent de savoir qu’en 1860, date à laquelle il s’est marié, il était marchand de parapluie. De même, en 1871, il revient à Davignac et achète un terrain.

En revenant « au pays », il a coopté des membres de sa famille, des amis dont Antoine Pecresse de Davignac.

Celui-ci va quitter Davignac et acheter un chai à Pauillac en 1871. Ses affaires prospérant, il fait venir ses frères.

Après ce préambule, projection du film réalisé par Jacques Malnou Meymac-près-Bordeaux, histoire d’une migration singulière.

Ce qui a été inventé par les Corréziens ce n’est pas le commerce ancestral du vin mais cette façon particulière de le vendre. Ce négoce qui dure depuis 150 ans est basé sur la qualité du produit (essentiellement des vins de la région bordelaise), le démarchage à domicile, le sérieux (le vin, toujours en barrique à cette époque, voyageant mal, il était remplacé en cas de problème), le crédit (paiement au passage).

En général, les négociants faisaient deux voyages par an, au printemps et  l’automne, pour ensuite s’occuper de leur ferme. Ensuite le métier s’est professionnalisé, les négociants ont abandonnés les fermes et ils voyagèrent plus longtemps.

Loin d’être un épiphénomène, le négoce de Meymac-près-Bordeaux concerna quelques milliers de Corréziens.

Les répercussions ont été importantes pour Meymac. A une époque, il y avait trois distilleries, un fabriquant de bouchons, un fabriquant d’étiquettes, plusieurs banques.

Création d’un syndicat en 1945 avec 200 adhérents dès la première année.

Il y a eu également une importante migration dans le Libournais soit pour l’achat de vignobles, soit pour l’achat de chais. Quai du Priourat à Libourne se juxtaposent plusieurs entreprises de Corréziens (Audy, Estager, Moueix etc.). Cette migration a surtout eu lieu entre les deux guerres. Les Corréziens ont créé la réputation du Pomerol et développé le Saint-Emilion. Auparavant c’était le Médoc qui dominait, d’où le choix d’Antoine Pecresse de s’installer à Pauillac

Actuellement, il y a une vingtaine de négociants en vin en Haute-Corrèze.

Marcel Parinaud a terminé son intervention en parlant de Marius Vazeilles puis en projetant le diaporama Ma chère Marie relatant les voyages entre 1900 et 1905 de  Léonard Roudeix qui envoyait chaque jour une carte postale à sa femme et/ou ses enfants.

déc

2

Les aventures extraordinaires de Gaye-Bordas

Par JYCC

Conférence de Bruno Poissonier et Marcel Parinaud à la médiathèque d’Ussel le 21 novembre 2014

Pour écouter cette conférence, cliquez sur le lien ci-dessous :

Les aventures extraordinaires de Gaye-Bordas

jan

22

Trois associations pour une Rencontre Limousine en Ile de France

Par JYCC

Le 21 janvier 2012, une rencontre s’est tenue à la Maison du Limousin à Paris réunissant des adhérents de trois associations :

Marcel Parinaud a présenté le film « Meymac-près-Bordeaux » et ses études historiques locales via la généalogie des lignées meymacoises.

Cette rencontre a réuni une cinquantaine de personnes.